Expositions

Désobéir pour sauver

mercredi 1 octobre 2014

Contenu de l'exposition

Au 1er septembre 2009, 54 policiers et  gendarmes français ont reçu le titre de « juste parmi les Nations »

Pour avoir sauvé des Juifs pendant la seconde guerre mondiale. Dans la France occupée par l’Allemagne nazie, ces hommes ont renoncé à l’obéissance que leur imposait leur fonction. Malgré les risques auxquels ils s’exposaient, mus par la seule voix de leur conscience et de leur humanité, ils ont refusé de « livrer » des

Juifs à la Déportation, contrant les ordres donnés par les responsables du régime de Vichy.

Cette exposition, au sujet inédit, souhaite rendre hommage à ces 54 policiers et gendarmes « Justes » et à leurs nombreux collègues restés à ce jour anonymes, en mettant en lumière les valeurs humaines et citoyennes qui les ont animés. Elle présente les histoires d’hommes et de femmes dont les chemins, à tout jamais liés, se sont croisés aux heures les plus sombres de notre Histoire.

La responsabilité de l’État français et le rôle des forces de l’ordre dans la répression antisémite puis la Déportation des Juifs de France y sont bien entendu rappelés. Toutefois cette évocation ne prétend, en aucun cas, dresser un panorama exhaustif de la France occupée, de la seconde guerre mondiale ni de la Shoah. Nous espérons que cette exposition, en suscitant l’intérêt des jeunes générations, puisse être un outil pédagogique éminemment vecteur de citoyenneté et une contribution au rapprochement des forces de l’ordre et de la Nation.

Le fruit d’un riche partenariat entre Ministères et associations

Née de l’initiative du président de l’Association des anciens combattants de la police nationale (AACPN), Monsieur Alain MANGOU, ce projet est le fruit d’un riche partenariat entre ministères –Défense/Intérieur – et associations (Yad Vashem France et Jérusalem).

Cette exposition réalisée par le Département de la mémoire combattante de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG), conçue d’une manière didactique, s’adresse plus particulièrement aux jeunes citoyens en devenir.

À qui s'adresse-t-elle ?

Cette exposition  transmise par l’ONAC s'adresse à tous les publics et notamment aux jeunes. Elle est à la disposition des associations, musées, établissements scolaires, maisons de la culture, maisons de la vie associative, mairies,

Conditions

L'exposition est prêtée par l’ONAC à titre gratuit. 

Sur simple demande à l’ONAC départemental.

Seuls sont à la charge des exposants :

  • Voir les conditions avec l’ONAC local

 

Lire la suite

Ce ne sont pas des jeux d'enfants

jeudi 1 juillet 2010

ce ne sont pas des jeux d enfants

Contenu de l'exposition

Sur les six millions de juifs qui furent assassinés pendant la Shoah, un million et demi étaient des enfants. Cette exposition pédagogique nous fait pénétrer dans le monde de ces enfants. Elle n’est pas centrée sur l’aspect historique ou sur la description de la violence. Au contraire, elle raconte l’histoire de rescapés, celle d’enfants ayant lutté pour rester en vie. Elle montre que c’est l’imaginaire et la créativité qui, pour cette jeune génération ont constitué la principale force de résistance à la barbarie. Ce message s’adresse d’abord aux générations futures, chargées de préserver la mémoire du passé pour forger un avenir meilleur. 

À qui s'adresse-t-elle ?

Cette exposition  transmise par le Musée de YAD VASHEM de Jérusalem s'adresse à tous les publics et notamment aux jeunes. Elle est à la disposition des associations, musées, établissements scolaires, maisons de la culture, maisons de la vie associative, mairies,

sur simple demande au : 01 47 20 99 57 ou Email : yadvashem.france@wanadoo.fr 

 

Conditions

 L'exposition est prêtée par le Comité Français pour Yad Vashem à titre gratuit.

Seuls sont à la charge des exposants :

  • Les frais d'assurance sur la base d'une valeur de 10.000 euros.
  • Les frais d'expédition.

Elle se compose de :

  • 15    panneaux  de  0,80  m   x   1,20  m
  • 1      panneau    de      1  m  x   1,20   m
  • 1      panneau    de  0,80  m   x   0,50   m
  • 1      DVD  contenant un film de 17 minutes, qui tourne en boucle sur le sujet même de l’exposition.  

Répartis dans :

 1 caisse de bois (1,40 m x 1,20 m x 0,55 m).

Poids 55 kg.

 

 

 

Lire la suite

Le soldat Tolkatchev aux portes de l'enfer

lundi 17 novembre 2008

Contenu de l'exposition

Né en 1903 en Biélorussie, le peintre juif Zinovii Tolkatchev s’engage comme volontaire en 1941 dans l’Armée Rouge. En automne 1944, il est muté en tant qu’artiste officiel dans le service politique du premier front d’Ukraine, à proximité du camp d’extermination de Maïdanek. Horrifié par les scènes dont il est alors le témoin, il se plonge pendant 35 jours pratiquement sans manger et sans dormir dans la réalisation d’une série de tableaux sur le camp. Fin janvier 1945, il arrive à Auschwitz. A nouveau, il est saisi par ce tourbillon qui le pousse à capturer les scènes et les voix. « Je ne pouvais pas m’arracher à ce morceau de terre maudite que je laissais derrière moi et au terrible abîme de l’âme humaine que j’y avais trouvé ».

À qui s'adresse-t-elle ?

Cette exposition,  transmise par le Musée de YAD VASHEM de Jérusalem, s'adresse à tous les publics et notamment aux jeunes du fait de sa portée pédagogique. Elle est à la disposition des associations, musées, établissements scolaires, maisons de la culture, maisons de la vie associative, mairies...,

sur simple demande au : 01 47 20 99 57 ou Email : yadvashem.france@wanadoo.fr

Conditions

L'exposition est prêtée par le Comité Français pour Yad Vashem à titre gratuit.

Seuls sont à la charge des exposants :

  • Les frais d'assurance sur la base d'une valeur de 10.000 euros.
  • Les frais d'expédition.

Elle se compose de :

  • 26   panneaux  de  1,05  m   x   1,05  m
  • 1   panneau   de  0,60  m   x   0,60  m
  • 1   présentoir de  0,30  m   x   0,30  m  pour une chaussure

Répartis dans :

3 caisses de bois (1,24 m x 1,18 m x 0,70 m)

Poids 153 kg


Lire la suite

Auschwitz : les profondeurs de l'abîme

jeudi 7 février 2008

Contenu de l'exposition

Cette exposition montre au travers de deux types de témoignages l’effroyable réalité de la Déportation dans le camp d’Auschwitz-Birkenau où furent exterminés près d’un million de juifs issus de toute l’Europe ainsi que des centaines de milliers de Tsiganes, de Polonais, et Soviétiques.

  1. Une collection de photographies prise par deux gradés nazis, « L’Album d’Auschwitz », qui livre un témoignage unique sur le processus de sélection et d’extermination mis en place par le régime nazi au sein même du camp.

     
  2. Les dessins réalisés par l’artiste Zinovii Tolkatchev lors de la Libération d’Auschwitz, viennent compléter les clichés en dépeignant avec force et émotion « l’abîme humain » que l’artiste découvre en janvier 1945.

 À qui s'adresse-t-elle ?

 Cette exposition,  transmise par le Musée de YAD VASHEM de Jérusalem, s'adresse à tous les publics et notamment aux jeunes du fait de sa portée pédagogique. Elle est à la disposition des associations, musées, établissements scolaires, maisons de la culture, maisons de la vie associative, mairies..., sur simple demande au : 01 47 20 99 57 ou Email : yadvashem.france@wanadoo.fr 

Conditions

L'exposition est prêtée par le Comité Français pour Yad Vashem à titre gratuit.

Seuls sont à la charge des exposants :

  • Les frais d'assurance sur la base d'une valeur de 10.000 euros ;
  • Les frais d'expédition.

Elle se compose de :

  • 33 panneaux de 1 m x 1 m
  • 6 panneaux de 1 m x 0,50 m
  • 1 panneau de 0,30 m x 0,30 m

 Répartis dans :

5 caisses de bois :

  • 1 de 2,32 m x 0,38 m x 0,37 m
  • 1 de 1,10 m x 1,17 m x 1,30 m
  • 3 de 1,17 m x 0,81 m x 1,30 m

Linéaire 45 m.

 

Où voir cette exposition  ?

  • Du 28 janvier au 22 février 2008
    À  la Maison de l'UNESCO
    Salle Ségur
    7 place Fontenoy
    75007  PARIS

 

Lire la suite