Perrot Marguerite

Perrot Marie

Perrot François

Année de nomination : 2006      Dossier n° 10976 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mlle Marguerite Perrot
Date de naissance : 26/02/1923
Date de décès : 20/06/1977
Profession : Couturière
Particularité : Information non disponible

Mme Marie Perrot (née Robin)
Date de naissance : 14/07/1889
Date de décès : 09/01/1984
Profession : Cultivatrice
Particularité : Information non disponible

M. François Perrot
Date de naissance : 02/03/1886
Date de décès : 12/07/1975
Profession : Cultivateur
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Aunay-en-Bazois
Département : Nièvre
Région : Bourgogne
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Date : 6 avril 2008
Lieu : Mairie de Aunay en Bazois (58110)

Remise de la médaille des Justes des Nations par Victor KUPERMINC, Délégué de Yad VashemAux ayants droit de François et Marie PERROT, ainsi que leur fille Marguerite, honorés à titre posthume.Plus d'informations

Lire le compte-rendu

Personnes sauvées

M. Serge Averbouh

Lieu de mémoire

Aucun

L'histoire

La famille Averbouh vivait à Paris dans le 13ème arrondissement. Elle fut naturalisée française fin 1933. Le père Benjamin Averbouh exerçait la profession de vérificateur en mécanique, la mère Enéa était Assistante sociale à l’OSE (Oeuvre de Secours aux Enfants).

Le père fut incorporé dans l’armée française en septembre 1939. Après la défaite de 1940, il déserta l’armée et se réfugia avec son fils Serge né en 1933, à Aunay-en-Bazois dans la Nièvre. La mère resta à Paris pour poursuivre ses activités à l’OSE.

A Aunay, Serge fréquente la classe unique de l’école et son instituteur sait qu’il est juif. Au printemps 1943, les Allemands font une descente dans l’école pour questionner Serge sur le lieu de cache de son père. Son instituteur organise précipitamment sa fuite : une jeune fille, Marguerite Perrot, conduit Serge sur le porte-bagages de son vélo chez ses parents, Monsieur François Perrot et son épouse Marie. Là, le garçon sera accueilli, caché et choyé comme l’un des enfants de cette famille.

Serge y reste jusqu’au moment où, début mars 1944, il part rejoindre son père dans le Maquis du Vercors.

Marguerite Perrot est décédée assez jeune mais Serge Averbouh a toujours gardé des contacts avec ses enfants.

Le 17 décembre 2006, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Monsieur François Perrot, son épouse Marie et leur fille Marguerite.