Wisberg Lucienne

Année de nomination : 1988      Dossier n° 3875 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Lucienne Wisberg (née Detiche)
Date de naissance :
Date de décès : 07/09/1991
Profession : Directrice d'un grand magasin
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Châtillon-sur-Indre
Département : Indre
Région : Centre
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Information non disponible

Lieu de mémoire

Aucun

L'histoire

Lucienne Solange Detiche, jeune veuve mère d'une petite fille, vivait à Tours (Indre-et-Loire). Elle était la directrice d'un grand magasin à Châtillon sur Indre. Sa maison se situait à proximité de la ligne de démarcation, et elle en fit un asile pour de nombreux Juifs qui s'y cachèrent en attendant de pouvoir passer en zone sud. Elle cacha aussi des Juifs dans son magasin. Elle trouvait aux fugitifs des guides de confiance, chose rare à l'époque. Le poste de contrôle sur la ligne était à Bléré et Solange accompagnait ses protégés aussi loin qu'elle le pouvait sans attirer l'attention, puis les remettait aux mains du passeur et, de loin, surveillait les événements pour s'assurer que tout allait bien. La région était patrouillée jour et nuit mais l'absence de barbelés facilitait le passage. La jeune femme prenait pourtant d’énormes risques. Elle escorta un jour les Miller jusqu'à la gare : or leur carte d'identité portait le tampon "Juif" et l'un des nombreux policiers en faction aurait pu les contrôler et les arrêter. Courageusement, et sans aucune contrepartie, elle aida notamment Léon et Marguerite Lande, le docteur Jean Miller et sa femme, Sophie Glueckin et son mari ainsi que le docteur Félix Wisberg. Elle épousa ce dernier le 21 août 1944, au lendemain de la Libération. Dans leurs témoignages après la guerre, tous ont souligné son courage et son sang-froid.

Le 31 mai 1988, Yad Vashem a décerné à Lucienne Solange Wisberg le titre de Juste parmi les Nations.