Desailloud Angèle

Drouet Madeleine

Desailloud Oscar

Année de nomination : 1992     Dossier n° 5137  (Consulter le dossier de Jérusalem)

Les Justes

Mme Angèle Desailloud
Date de naissance :
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

Mme Madeleine Drouet (née Desailloud)
Date de naissance :
Profession : Agricultrice
Particularité : Information non disponible

M. Oscar Desailloud
Date de naissance :
Profession : Agriculteur
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Les Houches
Département : Haute-Savoie
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. David Kipnis

Mme Léa Kipnis

Lieu de mémoire

Aucun

L'histoire

Pendant la guerre, Oscar et Angèle Desailloud vivaient avec leur fille Madeleine, qui avait alors vingt ans, aux Houches, localité de Haute-Savoie. A l'automne 1943, cette famille de fermiers pauvres, qui travaillaient dur pour tirer de leur terre une maigre subsistance, donna asile à David et Léa Kipnis. Réfugiés juifs originaires de Russie, ils avaient tenté en vain de passer la frontière suisse. Les gens qui les abritaient précédemment, et qui connaissaient les Desailloud, les avaient alors adressés à eux. David et Léa passèrent plusieurs journées à la ferme, recevant de leurs hôtes ravitaillement et bois de chauffage. Oscar et Angèle prenaient pourtant de grands risques en abritant des Juifs, d’autant qu’en septembre de cette année les Allemands avaient occupé Les Houches. Avant les mesures anti-juives, David Kipnis travaillait dans l'industrie cinématographique et Léa, sa femme, était dentiste. Ils étaient donc fortunés et pouvaient se permettre de payer pour l'asile qui leur était donné. Les Desailloud refusèrent catégoriquement. Quelques jours après l'arrivée des réfugiés, les Allemands apprirent leur présence et ils n'eurent que le temps de fuir. David et Léa Kipnis confièrent à Oscar et Angèle Desailloud de l'argent et des bijoux. Oscar, qui les avait aidés dans leur fuite, avait trouvé pour eux une ferme abandonnée dans une région de montagne non loin des Houches et leur avait laissé des provisions. Peu de temps après, il leur trouva un guide de montagne qui devait les accompagner vers la Suisse. Pendant ce temps, les Allemands perquisitionnaient en vain la ferme Desailloud à la recherche des fugitifs. Un peu plus tard, les fermiers apprirent que les Kipnis avaient échoué dans leur tentative et avaient dû trouver une nouvelle cachette chez des gens qui exigeaient beaucoup d'argent et les traitaient fort mal. Oscar, Angèle et Madeleine leur rendirent visite régulièrement, en leur apportant du ravitaillement. Grâce à leur aide les Kipnis purent rester dans leur cachette jusqu'à la fin de l'Occupation. Rien d'étonnant dans ces conditions à ce que David Kipnis, dans ses mémoires, consacre une large place à la famille Desailloud.

Le 10 mars 1992, Yad Vashem a décerné à Oscar et Angèle Desailloud et leur fille Madeleine Drouet le titre de Juste des Nations.