Launay Henriette

Lecoq Albert

Lecoq Elia

Année de nomination : 1997      Dossier n° 7822 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

Mme Henriette Launay
Date de naissance :
Profession : Maroquinière
Particularité : Information non disponible

M. Albert Lecoq
Date de naissance : 13/07/1899
Profession : Propriétaire d'un café tabac
Particularité : Information non disponible

Mlle Elia Lecoq (née Bonnafous)
Date de naissance : 18/09/1903
Profession : Propriétaire d'un café tabac
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Champigny-sur-Marne
Département : Val-de-Marne
Région : Ile-de-France
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Information non disponible

Lieu de mémoire

Aucun

L'histoire

Albert et Elia Lecocq étaient propriétaires d'un café-tabac à Champigny (Val-de-Marne). Ils vivaient avec leur fille Arlette, qui avait huit ans en 1942, dans un appartement contigu au café. Les Lecocq s'étaient liés d'amitié avec le docteur Bring, un Juif de Roumanie spécialisé en acupuncture, marié et père de quatre enfants. Il fut arrêté en septembre 1942; deux jours plus tard, ce fut le tour de sa femme. Déportés, ils périrent tous les deux dans les camps. Le docteur avait placé à temps tous ses enfants dans des familles adoptives. Il avait confié la petite Edith, quatre ans, à Elia Lecocq, qui s'était empressée de la conduire dans la cuisine et de la prendre dans ses bras pour la réconforter. Arlette Lecocq se souvient que son père lui avait dit qu'Edith était désormais sa petite soeur et qu'elle ne devait jamais mentionner le nom de famille du médecin. Les Lecocq prodiguèrent chaleur et amour à l'enfant. Le soir de Noël, elle reçut la même poupée qu'Arlette : elle l’a toujours précieusement conservée. Sachant que ses parents jouaient du piano, les Lecocq engagèrent un professeur particulier pour Edith. En 1946, des proches de la fillette vinrent la chercher. La séparation d'avec Elia fut douloureuse pour Edith, qui s'y était attachée pendant les quatre ans passés chez elle. Après la guerre, toutes deux continuèrent à correspondre, de longues années durant.

Le 5 novembre 1997, Yad Vashem a décerné à Albert et à Elia Lecocq le titre de Juste parmi les Nations.