Bertrand Gaby

Bertrand Paulette

Bertrand René

Année de nomination : 1997     Dossier n° 7841B  (Consulter le dossier de Jérusalem)

Les Justes

Mme Gaby Bertrand
Date de naissance :
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

Mme Paulette Bertrand
Date de naissance :
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

M. René Bertrand
Date de naissance : 21/12/1924
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Marseille
Département : Bouches-du-Rhône
Région : Provence-Alpes-Côte-D'Azur
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Edmond Mizrahi

M. Robert Mizrahi

M. Gaston Menasse

Lieu de mémoire

Aucun

L'histoire

René & Gaby Bertrand En 1944, Paulette Bertrand, qui avait alors vingt-deux ans, vivait à Marseille avec ses parents. Les Mizrahi, des Juifs de Turquie, habitaient à l'étage au dessus avec leurs deux enfants, Robert, treize ans et Edmond, huit ans. Le 20 mars 1944, à l'heure du repas de midi, trois agents de la Milice firent irruption. Tandis que l'un d'eux prenait position devant l'entrée de l'immeuble, les deux autres entrèrent et se mirent à hurler le nom des Mizrahi. Paulette comprit qu'il s'agissait d'une nouvelle rafle de Juifs. Elle se précipita chez ses voisins. La porte de l'appartement était ouverte, la Gestapo était déjà là. Paulette entra, prit Robert et Edmond par la main et leur cria : "Maman ne veut pas que vous alliez jouer là haut!". Les agents, persuadés qu'il s'agissait de ses petits frères, les laissèrent partir. Paulette descendit rapidement l'escalier jusqu'à l'appartement de ses parents. Elle fit sortir les enfants par une fenêtre à l'arrière de l'immeuble en leur disant de courir chez son frère René, qui habitait avec sa femme, Gaby, dans une maison voisine. Les deux petits juifs arrivèrent chez René qui les cacha. Paulette ne se contenta pas de cet acte courageux. Elle sortit de l'immeuble devant lequel l'agent de la Milice était toujours en faction et courut avertir les Menassé, des cousins des Mizrahi. Ils s'enfuirent aussitôt. Arrêtés, les parents de Robert et d'Edmond furent internés à Drancy puis déportés à Auschwitz, où ils périrent tous les deux. Les enfants restèrent cachés trois jours chez Gaby et René. Le 23 mars, ils furent évacués de Marseille avec les autres élèves des écoles municipales dans le cadre d'un plan de protection contre d'éventuels bombardements. (Voir Antoine et Henriette Laybros, Philippe et Yvonne Tête).

Le 5 novembre 1997, Yad Vashem a décerné à Paulette, René et Gaby Bertrand le titre de Juste des Nations.