Gautron Auguste

Gautron Rachel

Gautron Roger

Année de nomination : 2000      Dossier n° 8844 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Auguste Gautron
Date de naissance : 01/07/1893
Date de décès : 20/09/1979
Profession : Boulanger
Particularité : Information non disponible

Mme Rachel Gautron (née Roy)
Date de naissance : 26/12/1897
Date de décès : 15/09/1968
Profession : Sans profession
Particularité : Information non disponible

M. Roger Gautron
Date de naissance : 26/12/1919
Profession : Boulanger
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Poitiers
Département : Vienne
Région : Poitou-Charentes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

M. Alphonse Cerf

M. Norbert Cerf

M. Arthur Cerf

Mme Cerf

Mme Colette Hayoun (née Cerf)

Lieu de mémoire

Aucun

L'histoire

La famille Gautron habitait au lieu-dit « Le Planty », près de Poitiers (Vienne). En 1940, Auguste et son fils Roger, boulangers de métier, travaillaient dans une boulangerie approvisionnant la garnison de Poitiers. Le fils aîné de la famille était prisonnier de guerre en Allemagne et la cadette, Louisette, avait 15 ans. Roger travaillait avec une équipe de garçons boulangers qui comprenait un apprenti juif, Alphonse Cerf, réfugié du village de Niedervisse (Moselle) à Poitiers, avec ses parents, son frère et sa soeur. Roger et Alphonse se lièrent d’une grande amitié, partagée plus tard avec leurs familles. Louisette Gautron et Colette Cerf qui étaient du même âge se considéraient comme deux sœurs. La famille Cerf fut invitée au mariage de Roger qui s’installa ensuite à Thénazay (Deux-Sèvres). Il reprit la boulangerie de ses beaux-parents et y embaucha Alphonse et son jeune frère Norbert. Durant les rafles de 1942, un réseau de complicités avait protégé la famille Cerf, mais en été 1943, le Père Jean Fleury* de Poitiers vint les prévenir dune rafle imminente. Le couple Cerf et Colette furent d’abord cachés par Auguste et Rachel dans leur ferme. Ensuite, la famille Cerf se dispersa : Colette, Norbert et leur mère furent hébergés chez la sœur de Rachel Gautron à Aubigny. Alphonse avait trouvé refuge dans une forêt où il travaillait chez un garde forestier. Arthur Cerf, le père, réussit à rejoindre Alphonse et, à l’aide de fermiers des environs, trouva une maison isolée à Moussac (Vienne). Pour transférer sans risques les réfugiés juifs d’Aubigny à Moussac, Auguste Gautron affrêta un camion chargé de bois sous lequel ils furent dissimulés. Toute la famille Cerf vécut à Moussac jusqu’à la fin de la guerre, protégée par leurs voisins agriculteurs.        

Le 3 août 2000, Yad Vashem a décerné à Auguste et Rachel Gautron et leur fils Roger le titre de Justes des Nations.