Volla Georges

Volla Elisabeth

Année de nomination : 2002      Dossier n° 9626 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Georges Volla
Date de naissance : 1877
Date de décès : 1946
Profession : Pasteur, Docteur en théologie
Particularité : Protestant

Mme Elisabeth Volla (née Bernus)
Date de naissance : 02/03/1875
Date de décès : 1950
Profession : Femme au foyer
Particularité : Protestante

Localisation

Localite : Caluire-et-Cuire
Département : Rhône
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Mme Irène Miniewski (née Ores)

Lieu de mémoire

Aucun

L'histoire

VOLLA Georges et Elisabeth Elisabeth et Georges Volla résidaient à Caluire et Cuire (Rhône) avec les trois cadettes de leurs sept enfants (20 à 43 ans). Protestants, Georges avait été pasteur et Elisabeth était issue d’une famille très ramifiée apparentée au pasteur Marc Boegner*. Pendant la guerre, Georges occupait le poste de secrétaire général de la Compagnie du Gaz de Lyon. Les Volla habitaient « un clos » qui comprenait cinq maisons dont la leur et celle du frère d’Elisabeth, Edmond Bernus, ainsi qu’une exploitation maraîchère. En juillet 1940, Georges circulait à bicyclette dans Lyon quand il croisa sur son chemin deux réfugiées qui peinaient sous la chaleur torride à porter leurs valises. Il s’arrêta et engagea la conversation, tout en installant leurs valises sur sa selle et son porte-bagages. Irène Miniewska, 13 ans, moins gênée que sa mère, lui raconta qu’elles étaient juives polonaises, repliées avec l’exode de Besançon à Lyon. Son père était prisonnier de guerre en Allemagne et elles se rendaient au Palais de la Foire, transformé en centre d’hébergement pour réfugiés. Georges les déposa à destination mais, à leur grande surprise, il réapparut le même soir pour les inviter à s’installer chez lui. Emu par la détresse des réfugiées, il était tout simplement reparti demander l’accord de sa famille pour accueillir Irène et sa mère. Les Volla offrirent le gîte aux deux réfugiées pendant plusieurs semaines jusqu’à ce qu’elles trouvent un logement d’un prix accessible pour elles. Des liens d’amitié se houèrent entre eux ainsi qu’avec le père d’Irène, entre temps libéré de captivité pour raisons de santé. Quand les Allemands envahirent Lyon, Georges invita à nouveau les Miniewski à s’installer chez lui mais ils refusèrent jusqu’au jour de novembre 1943 où des policiers vinrent les arrêter. Tous trois échappés par chance à l’arrestation concrétisèrent l’invitation des Volla qui les ont cachés au rez-de-chaussée de la maison du clos occupée par Edmond Bernus. Ils y restèrent jusqu’à la Libération, avec la protection complice des voisins.            

Le 25 mars 2002, Yad Vashem a décerné à Elisabeth et Georges Volla le titre de Juste des Nations.