Mallen Jean

Année de nomination : 2002      Dossier n° 9717 -  Consulter le dossier de Jérusalem (en anglais)

Les Justes

M. Jean Mallen
Date de naissance :
Profession : Information non disponible
Particularité : Information non disponible

Localisation

Localite : Caluire-et-Cuire
Département : Rhône
Région : Rhône-Alpes
Pays : France

Cérémonies de reconnaissance

Information non disponible

Personnes sauvées

Information non disponible

Lieu de mémoire

Aucun

L'histoire

Maître Jean Mallen, avocat, résidait à Caluire-et-Cuire, dans la banlieue de Lyon. Vétéran de la Première Guerre mondiale comme officier-aviateur décoré de la Légion d’Honneur et de trois citations à l’ordre de l’Armée, il renouvela son engagement patriotique dès 1940. Opposé au nazisme, il participa activement à l’organisation de la Résistance. Sa demeure était l’un des lieux de réunion des fondateurs du Mouvement Unifié de la Résistance parmi lesquels Jean Moulin, Henri Frenay, René Hardy. Elle devint aussi un dépôt d’armes et un asile sûr pour les personnes pourchassées. La contribution de Me Mallen au sauvetage de Juifs est moins bien connue. Le 26 août 1942, Annie Holcman, étudiante juive polonaise réfugiée de Belgique dans le sud de la France, fut arrêtée à Grenoble et internée au camp de Vénissieux. Se sachant en danger de déportation, elle feignit une attaque d’appendicite et fut hospitalisée à Grange-Blanche pour y subir une opération. Elle réussit à s’évader de l’hôpital et grâce à la complicité d’un membre de l’Amitié Chrétienne fut conduite chez Jean Mallen. Elle y reçut un accueil très chaleureux et un refuge jusqu’à la Libération. Les Mallen abritèrent sous leur toit, pendant le séjour d’Annie, de six à sept autres personnes en danger : des résistants, des évadés et des Juifs. Me Mallen munit Annie de faux papiers et lui trouva un emploi à la compagnie d’assurance « La Lyonnaise ». Victime d’une dénonciation, elle se retrouva emprisonnée au Petit Dépôt. Me Mallen fit jouer ses relations dans la Résistance pour la libérer. Il l’obligea alors à reprendre son emploi pour détourner toute suspicion. Annie a gardé le souvenir d’un homme tranquille et chaleureux qui aimait jardiner et ensacher ses grappes de raisins, dont la sérénité ne laissait rien révéler de ses responsabilités dans la Résistance, ni de son grand humanisme.        

Le 6 mai 2002,Yad Vashem a décerné à Jean Mallen le titre de Juste des Nations.